Modele contrat de professionnalisation en cdd

Responsabilité. Pendant des générations, les médecins ont reconnu qu`ils devaient rendre des comptes à des patients individuels, au public pour obtenir des conseils sur la politique, et les uns aux autres pour l`autorégulation. Alors que la médecine devenait plus coûteuse, il était inévitable que les médecins deviennent responsables tant sur le plan économique que politique [11]. Ces nouveaux niveaux de responsabilisation sont une cause de tensions majeures. L`obligation fiduciaire du médecin envers les patients entre maintenant en conflit avec les buts sociaux de la médecine [12]. Consacrer les ressources aux soins d`un seul patient diminue inévitablement les ressources disponibles pour les autres patients. Au fur et à mesure que le contrat évolue, cette tension restera, mais l`obligation fiduciaire de la médecine envers les patients individuels doit être prioritaire. La professionnalisation peut être un processus ascendant dirigé par ceux qui occupent l`emploi, un processus descendant dirigé par les employeurs ou le gouvernement (en tant qu`employeur ou comme décideur politique), ou une combinaison des deux. Pour un employeur, la professionnalisation peut signifier l`encouragement ou l`exigence d`un cours particulier d`études académiques, de diplômes, de certificats, de certifications ou de membres de la société professionnelle comme condition de l`emploi initial et/ou continu. Pour une association professionnelle, la professionnalisation peut signifier l`établissement d`un code de conduite ou la création (ou la reconnaissance) de certifications, de programmes de formation ou de normes éducatives. Pour le gouvernement, la professionnalisation pourrait signifier l`encouragement ou l`exigence d`une réussite éducative particulière ou de certifications pour sa propre main-d`œuvre, en soutenant l`élaboration de programmes d`études, en établissant des normes en matière d`éducation, en encourageant l`utilisation de la certification comme moyen de réglementer les travailleurs dont les emplois affectent la santé et la sécurité ou la propriété d`autrui, ou qui exigent (au niveau fédéral ou étatique) une autorisation pour des professions particulières. Voici ce qui semble être les attentes de la médecine dans le contrat: aujourd`hui, un nombre croissant de travailleurs se considèrent comme des professionnels de la cybersécurité en fonction de leurs rôles, de leur expérience et de leur expertise, et d`un éventail de gouvernements et de secteurs privés entités poursuivent des activités liées à la professionnalisation. Les sociétés professionnelles en informatique, en génie informatique et en cybersécurité ont travaillé à développer des corps de connaissances et à instaurer des codes d`éthique.

3 plusieurs organismes fédéraux, notamment le ministère de la défense et le ministère de la patrie Sécurité (DHS), l`Agence de sécurité nationale (NSA), et le Bureau de la gestion du personnel, ont des activités de développement de la main-d`œuvre en cours. Un nombre croissant d`établissements d`enseignement offrent des diplômes ou des spécialisations en cybersécurité, et un programme des centres nationaux d`excellence académique, parrainé par la NSA et le DHS, certifie l`éducation, la formation et les programmes de recherche de 2 et 4 ans d`études institutions nationales contre les normes établies conjointement par ces deux organismes fédéraux. Système de soins de santé fonctionnel. La transformation du marché médical qui résultait de l`entrée de l`État et du secteur des entreprises a grandement transformé le contrat social entre la médecine et la société. Les valeurs du marché sont devenues dominantes, et celles du professionnel sont menacées [2-5]. Cette situation est peu susceptible de changer, et les médecins doivent fonctionner dans les systèmes établis par la société. Cependant, ils ont un droit légitime de s`attendre à travailler dans un système qui soutient, pas les subverts, les valeurs traditionnelles du guérisseur et du professionnel. Bien qu`une grande partie de celle-ci ne soit pas écrite, il est possible d`exposer largement les termes du contrat en examinant à la fois les attentes de la profession médicale et celles de la société.

• Besoins généraux par rapport aux créneaux. Compte tenu de la grande diversité des rôles, des responsabilités et des contextes, le fait que les mesures de professionnalisation (p. ex. la certification) peuvent être justifiées dans un sous-champ et un contexte particuliers (p. ex., la criminalistique numérique) ne doit pas être confondu avec un besoin général de Professionnalisation. L`autorégulation. L`autorégulation fait partie du contrat social puisque les professions modernes ont été organisées au XIXe siècle [1, 3].